Alternariose de la Tomate (alternaria solani) - Page 2

Version imprimableEnvoyer à un amiversion PDF Partager cette page

Problème
L’alternariose de la tomate est un pathogène au développement explosif et dans
certaine région, les cultures dont la protection est déficiente doivent être abandonnées
à peine une semaine après l’apparition des premiers symptômes. Les traitements
visant à enrayer le développement de l’épidémie sont préventifs et réalisés à une forte
cadence avant que la maladie ne se déclare.
Généralement le positionnement des traitements se fait en suivant une cadence fixe de
traitements tous les 7 à 10 jours. Or, le positionnement de ces traitements est une des
clefs du contrôle de la maladie. Afin de positionner au mieux ces traitements il faut
pouvoir évaluer le risque de voir la maladie se déclarer. Ce risque dépend de facteurs
agronomiques, phénologiques et climatiques.

Fichier attachéTaille
fiche_oad_tomate_alternaria.pdf284.15 Ko